01
Des économies sur l’écologie

Valérie Pécresse utilise l’argent public pour empêcher la piétonnisation des berges de Paris

35

Quand la Mairie de Paris a engagé la piétonnisation des voies sur berges pour limiter la pollution dans l’hypercentre de la capitale et permettre l’ouverture d’un lieu de promenade et de loisirs ouvert à tous, Valérie Pécresse a utilisé 130 000 euros d’argent public pour financer des recours juridiques contre cette mesure. Au final, cet argent est parti en fumée, Valérie Pécresse  s’étant finalement prononcée en faveur de la piétonnisation.

01