01
Une aggravation des fractures territoriales

La candidate Valérie Pécresse voulait lutter contre les ghettos : elle omet sciemment les ghettos de riches

20

La candidate Valérie Pécresse décrétait vouloir lutter contre les ghettos urbains. Depuis 2016, la Région ne finance plus de logements sociaux dans les communes en présentant plus de 30%. Par contre, il ne fallait pas compter sur la droite pour casser les ghettos de riches : aucune mesure incitative ni coercitive n’a été prise concernant les communes ne respectant pas les critères de la loi SRU, dont certaines continuent à percevoir les largesses de la Région île-de-France, sans contrepartie. Derrière les beaux discours, le budget logement a été divisé par deux depuis 2016 (-47,7M€) et en 2017, aucun logement n’a été financé dans le périmètre de la métropole, là où la demande est la plus forte.

01